Les Gilets Jaunes un an plus tard : soutien et nécessité de construire l’avenir ! (Communiqué)

Publié Publié dans Non classé

Les Gilets Jaunes un an plus tard : soutien et nécessité de construire l’avenir !
Communiqué de Florian Philippot

En ce premier anniversaire des Gilets Jaunes, nous saluons d’abord un mouvement populaire spontané qui a su toucher le cœur des Français, et survivre pendant une année malgré une répression extrêmement féroce de la part du gouvernement.
Français qui aimons la France, nous sommes tous depuis le premier jour des gilets jaunes.

Aujourd’hui, les Gilets Jaunes sont conscients qu’ils doivent passer à la vitesse supérieure. Ils le feront à deux conditions :

1. Entraîner avec eux dans une convergence l’ensemble des luttes qui sont en train de grandir partout dans notre pays : personnels de santé, policiers, enseignants, cheminots, fonctionnaires des impôts, ouvriers délocalisés, étudiants, pompiers,…

2. Faire converger ces luttes françaises vers une solution politique et non vers le vide. Si le régime macroniste a malheureusement pu reprendre en partie la main après plusieurs semaines de mobilisation des Gilets Jaunes, c’est qu’il manquait une perspective politique de changement.

Les luttes doivent converger contre un modèle qui a pris le pouvoir : le néolibéralisme financier, celui qui impose tout ce qui aujourd’hui nous détruit : marchandisation du service public, ouverture de toutes les frontières, économiques et humaines, transformation du travailleur en variable d’ajustement, refus des protections légitimes,…
Les luttes doivent converger contre le bras armé de ce modèle néolibéral : l’Union européenne. L’UE, et l’euro, sont bâtis pour offrir un paradis à la Finance et détruire les États nations seuls capables de lui résister. Les revendications doivent donc devenir claires et audibles : sortir d’un modèle inhumain exige de sortir de l’UE et de l’euro. Éluder cet aspect essentiel du problème condamne à l’impuissance.
Enfin, les luttes doivent converger dans le patriotisme : c’est un modèle profondément démocratique (fondé sur la démocratie directe et la souveraineté nationale et populaire) et ancré dans la réalité française qui doit remplacer l’inhumanité du modèle actuel. Une puissance publique protectrice et juste reste à rebâtir, portée par des hommes et des femmes imprégnés de l’amour de leur pays et de leur peuple.