Communiqué de presse de Florian Philippot : La visite d’Emmanuel Macron aux Etats-Unis met fin au mythe jupitérien

La France ne sortira pas grandie de la visite d’État du président Macron aux États-Unis qui, sur le fond comme sur la forme, tourne mal.

On ne s’attardera pas sur la forme mais on doit noter que le président Trump n’aura pas hésité à plusieurs reprises à humilier publiquement Emmanuel Macron, dans des scènes qui ont fait le tour du monde et des réseaux sociaux : Macron épousseté, Macron traîné par la main… Représentant en chef d’une nation multi-séculaire, le président français ne devrait pas tolérer ces petites marques dégradantes.

Sur le fond ensuite, Emmanuel Macron n’a rien obtenu sur le dossier iranien : Donald Trump est tout aussi belliqueux qu’à son arrivée et, pire, il semble même que le président français ait commencé à évoluer dans sa direction en parlant d’un « nouvel accord ». L’accord iranien doit pourtant être défendu parce qu’il est un moindre mal.

Sur le dossier commercial, le président français ne parlait pas d’égal à égal avec son homologue américain, et parlait donc dans le vide. Du fait de notre appartenance à l’UE, c’est en effet l’Union Européenne qui pilote notre politique commerciale et non le gouvernement français. Anomalie que la sortie de la France de l’UE que prônent Les Patriotes permettra de régler.

L’autorité d’un chef d’État dépend aussi de l’autorité de l’État. Lorsqu’un État n’a plus la main sur l’essentiel des politiques qu’il devrait maîtriser, les voyages officiels aussi en pâtissent.