Vignette poids lourds : les véhicules français doivent être épargnés

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen
Président des Patriotes

 

La vignette qui taxera les poids lourds à partir de 2019 selon le ministre François de Rugy doit épargner les véhicules français. Autant le principe d’une telle taxe sur les camions étrangers est positif, pour permettre le financement de nos infrastructures routières et envoyer un signal fort pour l’écologie, autant il serait scandaleux de taxer aussi les poids lourds français alors que leurs impôts paient déjà le réseau français et qu’ils sont déjà soumis à une concurrence internationale déloyale et féroce.
 
On nous répondra que notre appartenance à l’Union Européenne interdit de faire une telle distinction entre camions étrangers et français. Les Patriotes en sont pleinement conscients et demandent logiquement que nous quittions l’UE. Ils l’expliqueront aux transporteurs français qui ont déjà fait part de leur inquiétude devant cette vignette.

Budget 2019 : derrière un nuage de communication, l’injustice fiscale et l’austérité dominent.

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen
Président des Patriotes

 

Bruno Le Maire et Gérald Darmanin présentent aujourd’hui les grandes lignes du budget 2019, marqué par une dégradation très nette de la conjoncture dans notre pays, du fait de la politique économique particulièrement inefficace du président Macron.
 
Dans un tel contexte, il n’y a aucun miracle budgétaire à espérer. Dès lors, les prétendus « 6 milliards d’euros » alloués aux ménages sous forme de baisses d’impôts ou de cotisations salariales ne sont que de la poudre de perlimpinpin au regard de tout ce qui leur est pris par ailleurs : augmentation des taxes sur l’essence et l’énergie, flambée des impôts locaux, hausse de la CSG, non revalorisation des pensions de retraite, des allocations familiales et des APL, etc.
 
Ces attaques très lourdes contre le pouvoir d’achat des ménages touchent principalement les classes moyennes et les foyers modestes. À l’inverse, les plus riches continuent d’être choyés par le gouvernement avec l’entrée en vigueur de la flat-tax à 30 % et la poursuite des effets de la réforme de l’ISF.
 
En outre, ce budget 2019 continue évidemment la politique d’austérité exigée par Bruxelles, avec des coupes sèches dans les programmes d’investissements de la plupart des ministères, la suppression de 4 200 postes de fonctionnaires et des coups de rabot dans les organismes sociaux, à commencer par ceux en charge de la santé et de l’emploi.
 
Cette politique injuste socialement et stupide économiquement, qui s’en prend aussi bien au pouvoir d’achat des ménages qu’à l’investissement public (deux moteurs de la croissance), va contribuer à déprimer encore un peu plus l’activité en France, avec ses effets négatifs sur le chômage et les finances de l’État.
 
Si c’est bien évidemment l’ensemble de cette politique qu’il faut revoir, Les Patriotes souhaitent également insister sur le coût budgétaire faramineux de notre appartenance à l’Union européenne. En effet, en tant que contributeur net, notre pays verse chaque année à l’Union européenne environ 21 milliards d’euros pour seulement 13 milliards d’euros de retours, soit une perte sèche de 8 milliards d’euros. Un montant ahurissant qui promet d’augmenter à l’avenir avec le départ du Royaume-Uni, autre pays contributeur net. Sortir de l’Union européenne par le Frexit permettrait donc de dégager immédiatement d’importantes marges budgétaires, en plus de nous permettre la mise en œuvre d’une nouvelle politique économique beaucoup plus efficace.