30% des colonies d’abeilles sont mortes l’hiver dernier : il est temps de réagir !

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de presse de Mireille d’Ornano
Député français au Parlement européen
Référente nationale à l’Ecologie
Une enquête du ministère de l’Agriculture montre que 30% des colonies d’abeilles sont mortes dans les ruches françaises au cours de l’hiver dernier. En un seul trimestre, la mortalité a atteint le niveau habituellement constaté sur une année entière.
Les abeilles disparaissent en France chaque année un peu plus vite. La disparition de ce sympathique insecte pollinisateur, essentiel à la reproduction de très nombreuses plantes, est une menace existentielle pour notre production agricole, pour la biodiversité, et in fine pour l’homme.
Les coupables principaux sont connus : ce sont les pesticides qui au mieux les affaiblissent, fragilisant les abeilles qui meurent ensuite de maladies parasitaires, au pire les tuent. Parmi ces pesticides, les néonicotinoïdes sont clairement identifiés comme les principaux responsables.
Face à cette menace existentielle, Les Patriotes réclament un grand plan pour sauver les abeilles en France. L’agriculture biologique doit être développée très rapidement puis généralisée si on veut mettre un terme à cette hécatombe. Détaxer la nourriture biologique, faciliter et accélérer les conversions avec des moyens financiers adéquats pour ensuite imposer une agriculture sans pesticides sur tout le territoire sont des moyens indispensables à la réussite de ce combat. De toute urgence, tous les néonicotinoïdes et pesticides apparentés doivent être interdits, sans aucune dérogation. Bien entendu, les agriculteurs français doivent être protégés d’une concurrence internationale déloyale afin de pouvoir réaliser dans de bonnes conditions cette transformation de notre modèle agricole.