Casser les chômeurs plutôt que le chômage : le décret de la honte.

Publié Publié dans Communiqués

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen
Président des Patriotes

Le décret passé en catimini par le gouvernement, dimanche 30 décembre, sur le contrôle des chômeurs, est un nouveau scandale de la présidence Macron, qui s’obstine dans sa politique aussi injuste qu’inefficace.

Ce décret, qui vise à casser les chômeurs en les sanctionnant de manière abusive, comme s’ils étaient coupables de leur situation, est une honte, tant sur la forme que sur le fond. A cet égard, la “suppression” des indemnités chômages (et non plus leur suspension) dès le premier manquement constaté est d’une dureté intolérable.

Ce décret est d’autant plus scandaleux qu’il n’est pas conforme à ce qui avait été annoncé. Une fois de plus, il est donc impossible de se fier à la parole du gouvernement, ce qui pose un évident problème de confiance vis à vis de l’exécutif.

Le contenu de ce décret reproduit tous les clichés ultra-libéraux du chômeur fautif ou récalcitrant à reprendre le travail, et n’aura pour seul effet que d’aggraver la précarité générale des Français. Il est surtout de très mauvais augure dans la perspective de la future réforme de l’assurance chômage, contre laquelle les Patriotes se mobiliseront.

Le chômage ne baissera pas en fracassant les chômeurs mais en recréant les conditions d’une vraie relance de la croissance et de l’emploi. Cela suppose de retrouver la maîtrise de notre politique économique (et donc de sortir de l’UE) afin, notamment, d’améliorer notre compétitivité par une nouvelle monnaie nationale, mais aussi de mettre en œuvre un protectionnisme intelligent à même de nous protéger de la concurrence déloyale.