Communiqués

Accord avec le Mercosur : la France doit protéger ses éleveurs et refuser de signer !

Communiqué de presse de Florian Philippot

Député français au parlement européen,

Président des Patriotes.

 

 

A raison, les éleveurs français sont vent debout contre l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine…) qui entre aujourd’hui dans sa dernière phase de négociations. Ils crient à la trahison de Macron qui a récemment soutenu cet accord par les mots suivants : « cet accord est pertinent et doit être soutenu  ».

 

Après les quotas de viande à bon marché venant du Canada dans les valises de l’accord CETA, la survie de nombreux éleveurs français serait gravement menacée par des importations sud-américaines low-cost de viande bovine et de volaille. Pire, Bruxelles prépare déjà le coup d’après et négocie en ce moment même des accords de libre-échange avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande, pays hyper compétitifs dans le secteur de l’élevage !

 

Après la fin des quotas laitiers et cette série mortelle d’accords de libre-échange, les éleveurs  français ont légitimement l’impression que l’Union Européenne veut leur mort et que Macron y consent.

 

Les Patriotes assureront leur rôle de lanceur d’alerte sur les méfaits multiples de ces accords commerciaux. Cette logique de destruction de l’agriculture française par le libre-échange doit cesser. Au contraire, un protectionnisme intelligent et une politique agricole française permettant le renouveau de tout notre secteur agricole doit être rapidement mis en place. L’agriculture, un des piliers de notre pays, redeviendra prospère et nous pourrons alors garantir aux Français une nourriture saine et de qualité.