Notre amendement contre l’épandage des pesticides à proximité des personnes vulnérables a été adopté !

Publié Publié dans Communiqués, Vidéos

C’est une victoire que nous avons emportée au Parlement européen grâce à l’amendement déposé par Mireille d’Ornano et Florian Philippot : l’épandage des pesticides (comme le glyphosate, “cancérogène probable”) à proximité des personnes fragiles et vulnérables (hôpitaux, EHPAD, crèches, écoles…) est désormais interdit, sans délai ni dérogation.

Une écrasante majorité de députés français (à l’exception du Rassemblement national) a voté en faveur de notre amendement ! C’est donc également une victoire pour la santé publique et l’environnement.

Mireille d’Ornano vous explique tout dans cette vidéo.

Victoire au Parlement européen contre les pesticides grâce à un amendement de Mireille d’Ornano !

Publié Publié dans Non classé

Communiqué de presse de Florian Philippot et Mireille d’Ornano
Députés français au Parlement européen

Mireille d’Ornano, membre de la commission spéciale sur la procédure d’autorisation des pesticides par l’Union européenne, a proposé au vote des députés européens un amendement au rapport final adopté par cette commission. Cet amendement vise à durcir un rapport trop timide, sans effet contraignant sur la Commission européenne, qui pourra malheureusement continuer de mener une politique soumise aux lobbies agrochimiques.

Nous nous félicitons néanmoins du vote de cet amendement, parce qu’il a une portée symbolique forte. Il consiste en effet à défendre l’interdiction de l’épandage de pesticides à proximité des lieux où se trouvent les populations vulnérables. Sont notamment concernés les écoles, les maternités, les terrains de jeux, les crèches, les hôpitaux et les établissements de soins.

Il est en effet inadmissible que les personnes vulnérables, et notamment les enfants en bas âge, soient exposés à des substances dont la nocivité est bien connue. Des études ont en effet montré que les enfants ainsi soumis à ces épandages ont des risques nettement supérieurs de développer des problèmes neurologiques et des cancers.
Nous sommes heureux que cet amendement ait trouvé le soutien d’une très large majorité de députés européens. C’est un signal politique fort qui montre que la lutte contre les pesticides doit désormais s’intensifier.

Avec les Patriotes, nous réclamons l’interdiction de l’usage de tous les pesticides en cinq ans et leur remplacement par des solutions durables comme l’agroécologie. Les lobbies agrochimiques et la Commission européenne sont les amis des pesticides, alors que les Français n’en veulent plus. Pour se débarrasser de ce poison, la sortie du carcan de l’Union européenne, le Frexit, est une étape obligatoire.