Communiqué de presse des Conseillers régionaux Patriotes des Hauts-de-France

Publié Publié dans Non classé

Brexit : l’Europe évince le port du Calais du fret irlandais. Où est l’Etat ?
Communiqué de presse des Conseillers régionaux Patriotes des Hauts-de-France

 

Dans le cadre de la préparation du Brexit, la Commission européenne vient d’adopter un plan pour rediriger le fret irlandais vers les ports belges et hollandais, excluant les ports français et notamment Calais.

La décision de la Commission européenne aurait, pour Calais, des conséquences économiquement catastrophiques. L’activité du port continue de souffrir de la situation migratoire. L’attractivité de la ville s’est considérablement dégradée ces dernières années. L’activité commerciale et touristique de la ville s’est effondrée. Les conseillers régionaux « Les Patriotes » s’étonnent que ce soit la Commission européenne qui décide du choix de rediriger le fret irlandais.

Ils regrettent l’absence d’un acteur essentiel dans ces négociations : l’Etat français. Ce silence étourdissant des autorités françaises montre que le président de la République, le Premier ministre et son gouvernement se désintéressent totalement de cette situation.

Les élus « Les Patriotes » constatent que le président Emmanuel Macron et son gouvernement, si prompts à inscrire les directives européennes dans le droit français (libéralisation du rail), ne manifestent pas le même enthousiasme pour défendre les intérêts français mis en cause par la Commission européenne. Ce nouveau coup de force de la Commission européenne démontre, une fois encore, que seule une France souveraine et indépendante peut véritablement défendre les intérêts du pays et ses forces vives.

Pour « Les Patriotes », il n’y a d’autre solution pour la France que de sortir au plus
vite de l’Union européenne par un Frexit organisé.

En effet, une France libre pourrait négocier directement avec l’Irlande pour l’acheminement de son fret.

Les six élus régionaux « Les Patriotes » du conseil régional des Hauts-de-France :

Véronique Descamps, Guillaume Kaznowski, Astrid Leplat, Daniel Philippot, Eric Richermoz, Virginie Rosez.

 

 

Les Patriotes publient leur deuxième Cahier participatif : la Protection Animale

Publié Publié dans Non classé

« On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités. » Gandhi

Depuis sa création, notre mouvement Les Patriotes défend la protection animale et se bat pour en faire une thématique de premier plan. Notre volonté d’améliorer la condition animale rejoint ainsi notre aspiration au progrès et à la justice, mais aussi à une société plus respectueuse de la Nature et des êtres vivants.

 

Convaincus que la crise écologique et la crise sociale qui touchent nos sociétés ont pour tenant la logique mondialiste du tout-libéral nous défendons un projet patriote dans lequel l’indépendance de la Nation et son entière souveraineté permettront de renouer avec une agriculture raisonnée, et un traitement sain, respectueux et juste de l’animal.

 

Récemment, Les Patriotes se sont mobilisés pour faire barrage à la Loi Agriculture et Alimentation qui oublie, une fois de plus, la protection animale, et promeut l’élevage intensif et industriel au seul bénéfice des lobbies. Plusieurs dispositions de cette loi écartent ainsi des mesures fortes de protection animale (comme la vidéosurveillance obligatoire dans les abattoirs).

 

Rien n’est véritablement fait pour améliorer le sort et la condition des animaux dans notre société. C’est pourquoi nous portons des initiatives nouvelles, pour que l’opinion publique se saisisse de ce sujet, afin d’inciter chacun à prendre ses responsabilités et à agir. 

 

Personne ne doit s’habituer au traitement abominable que subissent chaque année des millions d’animaux dans le monde.

 

Avec l’aide et le soutien de l’association Belaud-Argos (association de protection animale de loi 1901), nous ambitionnons de devenir un grand mouvement clairement engagé en faveur de la protection animale.  Nous promouvons également une politique écologique dans le domaine agricole afin de mieux protéger les animaux d’élevage et notre santé.

 

Ce premier Cahier de l’Agora consacré à la protection animale est là pour poser les premiers jalons de notre projet en faveur des animaux. 

 

Vous l’aurez compris, nous plaçons les animaux au cœur de notre projet patriote.