Florian Philippot : Le 5 décembre, tous mobilisés (vidéo)

Publié Publié dans Articles, Communiqués, Non classé, Vidéos
Oui le 5 décembre il faut être dans la mobilisation populaire, Florian Philippot y sera et nous devons être extrêmement nombreux !
Avec une priorité : proposer une issue politique pour s’en sortir, celle de la sortie de l’UE, de l’euro et d’une espérance française.

Un plan pour l’hôpital public qui se limite à des miettes et des rustines : très insuffisant !

Publié Publié dans Articles, Communiqués

Un plan pour l’hôpital public qui se limite à des miettes et des rustines : très insuffisant !

Communiqué de Florian Philippot.

Le plan pour l’hôpital public annoncé ce matin manque cruellement d’ambition concernant un aspect fondamental de la crise actuelle : la faible reconnaissance pour les métiers hospitaliers. Ainsi, au lieu de revaloriser les traitements des professions médicales et paramédicales, qui en France sont parmi les plus mal payées des pays industrialisés, le gouvernement égraine une série de petites primes. Par exemple même pas 70 euros par mois pour 40 000 infirmiers : des miettes ! Et ne sont concernées que les personnes travaillant à Paris et en petite couronne…
C’est très insuffisant. Il aurait mieux valu une vraie augmentation du point d’indice pour tous.

Concernant la dette de l’hôpital public, elle s’explique en large partie par l’autonomie financière grandissante des hôpitaux, qui ainsi ont été obligés de se financer à des taux d’intérêt plus élevés que n’aurait pu le faire l’Etat. Il faut donc evenir sur cette autonomie financière excessive, pensée comme un préalable implicite à la privatisation dans bien des cas.

Enfin, les problèmes relatifs à l’engorgement des urgences et à la multiplication des déserts médicaux, qui contribuent à encombrer l’hôpital public, ne sont pas traités : c’est un manque très regrettable.
Au final, malgré quelques miettes et quelques rustines ici et là, le gouvernement ne répond pas à la crise de l’hôpital public, pour une raison principale : son souhait de continuer à obéir à la politique d’austérité exigée par l’Union européenne.

Ayant trop honte d’être français, Macron part en Chine défendre l’Allemagne et l’UE !

Publié Publié dans Articles, Communiqués

Communiqué de presse de Florian Philippot

Ayant trop honte d’être français, Macron part en Chine défendre l’Allemagne et l’UE !

Comment faire gagner son propre pays en Chine quand on est persuadé qu’il est trop petit et que, pour se rehausser, ce n’est pas de France dont il faut parler mais « d’Europe » ? C’est exactement dans cet état d’esprit qu’Emmanuel Macron entame sa visite d’État en Chine. Ainsi, le président français ne part pas en Chine défendre les intérêts français mais embarque avec lui le commissaire européen à l’Agriculture, adepte d’un modèle ultra-libéral ravageur pour notre paysannerie et la planète, et même des entreprises… allemandes. Cerise sur le gâteau, Macron sera rejoint en Chine par la ministre allemande à l’Éducation et la recherche.Quel pays peut être crédible quand il ne s’assume pas comme puissance ? Quel chef d’État peut défendre correctement son pays quand il semble en avoir honte ? La France est grande si ses dirigeants font le choix de la grandeur. Elle est petite si ses dirigeants la rabaissent. La Chine ne doit pas trouver face à elle un paillasson honteux mais un pays puissant et fier, capable de promouvoir à la fois ses intérêts nationaux et un dialogue amical et franc avec les autres pays du monde.