Communiqué de Florian Philippot sur les réformes à venir de l’exécutif

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.
Assurance chômage, formation professionnelle et apprentissage : vigilance requise, pistes de progrès

 

Le gouvernement entame aujourd’hui une nouvelle phase de concertation avec les partenaires sociaux en vue de préparer une réforme de l’assurance chômage, de la formation professionnelle et de l’apprentissage qui sera soumise à la représentation nationale au printemps 2018.

La méthode choisie, une concertation préalable à l’écriture d’un projet de loi, ne doit pas faire illusion : rappelons en effet que la préparation des ordonnances réformant le code du travail a elle aussi fait l’objet de pseudo concertations qui n’ont rien changé au résultat final, les syndicats ayant en réalité été complices de cette opération scandaleuse de détricotage du droit du travail orchestrée sous la pression de la Commission Européenne.

 

Il s’agit donc aujourd’hui de rester extrêmement vigilant sur les intentions réelles du gouvernement concernant l’assurance chômage, la formation professionnelle et l’apprentissage, et d’alerter nos compatriotes, salariés, chômeurs, étudiants ou indépendants sur les effets des décisions à venir.

 

Un premier point nous préoccupe d’ores et déjà : le gouvernement pourrait envisager de baisser sensiblement l’indemnisation de tous les demandeurs d’emploi, afin de financer l’ouverture des allocations chômage aux démissionnaires et aux indépendants. Baisser l’indemnisation du chômage, dans un contexte de pénurie massive d’emplois, augmenterait gravement un taux de pauvreté déjà très élevé, nuirait à la consommation et donc à la croissance globale de l’économie.

 

Quant à la formation professionnelle, s’il importe évidemment d’en simplifier le fonctionnement et de mieux utiliser les budgets astronomiques qui y sont consacrés, elle doit être réformée en poursuivant les objectifs suivants : renforcer la transparence des mécanismes de financement aujourd’hui trop souvent opaques, éviter notamment de financer les organismes dont l’efficacité ne peut être reconnue, guider davantage la formation vers les publics qui en ont le plus besoin (jeunes et demandeurs d’emploi), contribuer à une meilleure insertion professionnelle des publics fragilisés.

 

Quant à l’apprentissage, il doit être puissamment encouragé, pour enfin atteindre les objectifs qu’aucun gouvernement n’est parvenu jusqu’ici à tenir, et doit être ouvert dès l’âge de 14 ans.

 

S’agissant de ces sujets essentiels pour la vie des Français et des entreprises, les Patriotes suivront très attentivement l’élaboration de la réforme à venir, et alerteront les Français sur les conséquences réelles des mesures envisagées, tout en proposant également des pistes d’évolution véritablement conformes à l’intérêt général, la solidarité entre les Français, et l’efficacité économique de la nation.

Communiqué de presse des Patriotes

Publié Publié dans Communiqués
Dans le cadre de la structuration du mouvement Les Patriotes et fidèles à la volonté affichée par Florian Philippot de s’appuyer sur les initiatives locales, Les Patriotes annoncent ce jour 17 premiers référents départementaux.

 

Ceux-ci sont chargés de fédérer les patriotes au niveau départemental et de contribuer activement à l’accroissement de leur mouvement. Pour démultiplier leur action, ils s’entoureront d’animateurs locaux, par bassins de vie, afin q’aucune énergie ni aucune volonté ne manque au combat pour la France.

 

En outre, au niveau régional et de manière temporaire, ces référents départementaux auront également pour mission de coordonner les différentes initiatives locales, en attendant l’annonce progressive des autres référents dans chaque département.

 

L’objectif est de couvrir l’ensemble du territoire national d’ici l’Evénement fondateur de notre mouvement qui se tiendra en début d’année prochaine.

 

Enfin, quatre premiers référents nationaux thématiques ont été annoncés ce jour, en charge de sujets que nous jugeons essentiels : référents nationaux à la Protection animale, l’Ecologie, le Numérique et l’Innovation, la Politique Étrangère.

 

Toutes les nominations sont à titre provisoire. Elles seront confirmées par les adhérents patriotes eux-mêmes lors de l’Evénement national de 2018.

 

 

Communiqué de presse de Florian Philippot

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.

Non à la reconnaissance officielle du drapeau et de l’hymne de l’UE – Oui à leur retrait conformément à la volonté populaire

 

Emmanuel Macron a annoncé aujourd’hui qu’il ferait prochainement une déclaration permettant la reconnaissance par la France du drapeau de l’Union Européenne et de son hymne.
Outre la portée juridique nulle de ce type de déclaration, qui ne vaut pas plus que le bruit éphémère d’un discours, cette déclaration est sur le principe une véritable trahison du vote du peuple souverain exprimé par référendum le 29 mai 2005.
Ce jour là en effet, les Français avaient à près de 55% rejeté le projet de Constitution pour l’Europe, qui contenait notamment ce drapeau et cet hymne.
Nous rappelons aussi au président de la République que la Constitution française dans son titre premier “De la souveraineté”, article 2, ne reconnaît que le drapeau tricolore bleu, blanc, rouge comme emblème national et “La Marseillaise” comme hymne national.
Tenant compte de cet article, et surtout du vote de 2005, non seulement la France ne peut pas reconnaître l’hymne et le drapeau de l’UE, mais elle devrait normalement procéder au retrait du second des bâtiments officiels et s’interdire de faire résonner le premier lors d’événements officiels.
La République a son drapeau, c’est notre drapeau national. L’oligarchie financière a le sien, c’est celui de l’UE. Ne laissons pas cette dernière prendre le pouvoir.