Communiqué de presse de Florian Philippot sur l’attentat de Marseille

Publié Publié dans Communiqués

Communiqué de presse de Florian Philippot

Député français au Parlement européen,

Président des Patriotes.

 

Attentat de Marseille : un Etat défaillant 

 

L’attentat de Marseille a fait deux malheureuses victimes, deux jeunes femmes tombées sous les coups du fanatisme islamiste. Nous pensons évidemment très fort à leurs familles et à leurs proches. Nous félicitons aussi les forces de l’opération Sentinelle qui sont intervenues avec efficacité et sang froid, évitant probablement un carnage bien plus grand.

Il est temps maintenant d’agir. Le suspect abattu serait un Algérien présent de façon illégale en France, déjà connu des services de police.

L’Etat doit retrouver sa capacité de sécuriser le territoire national en maîtrisant les flux d’immigration et en s’assurant que les clandestins ne soient plus admis en France.

Il doit pour cela disposer de frontières nationales et de corps de douanes rétablis, loin des utopies dévastatrices de l’Union Européenne et de Schengen. Il doit faire preuve d’une détermination à toute épreuve face à l’idéologie du fondamentalisme, en n’acceptant aucune dérive dans aucun quartier de France : relégation de la femme, communautarisme, primauté de la loi religieuse sur la loi de la République. En parallèle, notre pays doit participer au désarmement militaire et financier du djihad mondial.

Communiqué de Florian Philippot

Publié Publié dans Communiqués

Communiqué de presse de Florian Philippot,

Député français au parlement européen,

Président des Patriotes.

 

Après Alstom, Macron lâche STX : une nouvelle trahison des intérêts industriels français.

 

24 heures après avoir abandonné Alstom et ses TGV à leur concurrent allemand Siemens, Emmanuel Macron autorise la prise de contrôle des chantiers STX de Saint-Nazaire par leur concurrent italien Fincantieri.

Pourtant, il y a quelques semaines, le gouvernement avait nationalisé ces chantiers au motif qu’il fallait les protéger de ce concurrent aux intentions potentiellement hostiles.

Le revirement de l’exécutif est donc aussi incompréhensible qu’inquiétant.

Il traduit cependant en acte le discours sur l’Europe prononcé hier par M.Macron à la Sorbonne, au cours duquel le président de la République a expliqué que la France ne devait plus défendre ses intérêts nationaux.

Au nom de la défense de l’emploi, de nos savoir-faire et de notre industrie, Les Patriotes exigent que le gouvernement révise en urgence sa position. Il doit utiliser le décret « Montebourg » de 2014 pour bloquer les opérations organisant le rachat de nos fleurons nationaux par leurs concurrents étrangers. Toute autre politique constituerait une trahison pure et simple de nos intérêts industriels et stratégiques.