À Rouen, il manque un État !

Publié Publié dans Communiqués

Communiqué de presse de Florian Philippot

Président des Patriotes.
Le préfet de Seine-Maritime fait sans doute, avec ses agents, le maximum pour répondre aux angoisses de la population rouennaise depuis la terrible explosion de l’usine Seveso Lubrizol. Malgré tout c’est un sentiment d’impuissance qui domine depuis plusieurs jours, carburant principal des doutes de la population, de son inquiétude, de sa colère.

À force d’avoir été attaqué par le haut (l’UE et l’austérité qu’elle impose partout) et par le bas (la décentralisation non maîtrisée), l’État est affaibli. Liste des produits dangereux, évaluation immédiate de la toxicité des rejets aquatiques, terrestres et aériens constatés, précautions à prendre dans les environs et sur le site même de l’usine : un État digne de ce nom serait en mesure de répondre à ces questions centrales en quelques heures. Il se montrerait solide, transparent, rassurant.

Il aurait aussi engagé depuis longtemps une réflexion sur la situation capitalistique de ces usines dangereuses, dont on apprend au gré des accidents que leur destin est parfois décidé par le hasard des cours de bourse new-yorkais…
Le pouvoir a quelques jours pour rassurer les Rouennais et prendre les mesures qui s’imposent le cas échéant. Il doit le faire en toute transparence. Il a quelques mois pour cesser l’affaiblissement et le désengagement de l’État.

Immigration : Macron enfume et l’UE décide.

Publié Publié dans Communiqués

Communiqué de presse de Florian Philippot

Président des Patriotes.
Depuis longtemps il y a beaucoup trop d’immigration en France. Nos compatriotes expriment très majoritairement leur ras-le-bol devant ce phénomène, qui pourtant se poursuit et s’accentue décennie après décennie. Économie, comptes sociaux, mode de vie : tout est ravagé par l’excès d’immigration.

Conscient en partie de cela, Emmanuel Macron n’a pas choisi de traiter le problème, mais d’en faire un sujet électoral. Subitement, il dit avoir compris qu’il fallait changer de politique… Rien n’apparaît moins sincère que cette brutale remise en cause.

De toute façon, il faut bien comprendre que la maîtrise de l’immigration est impossible dans le cadre européen actuel. Une large majorité de nos politiques en matière d’immigration sont d’ores et déjà dépendantes de décisions prises au niveau de l’Union européenne mais aussi de la CEDH.

Ainsi le droit de l’UE interdit de remettre en cause ou d’assouplir le regroupement familial.
Le droit de la CEDH interdit la double peine qui permet l’expulsion automatique des clandestins condamnés.
L’UE abolit les protections naturelles que sont nos frontières nationales.
L’asile est aujourd’hui une politique de l’UE.
La liste est longue…
Tant qu’on n’aura pas pris conscience que sans souveraineté nationale on ne pourra rien faire contre l’immigration massive, on parlera dans le vide. On fera du bruit électoraliste, comme M. Macron aujourd’hui et comme M. Sarkozy hier.

​Les Patriotes demandent un blocage immédiat du prix du carburant à la pompe

Publié Publié dans Communiqués

Communiqué de presse de Florian Philippot

Président des Patriotes.
Suite à l’attaque d’installations saoudiennes, une hausse substantielle des prix à la pompe est redoutée dans les jours qui viennent. Le gouvernement ne peut pas rester inactif face à coup brutal et très sérieux au pouvoir d’achat des automobilistes.
Nous demandons en conséquence un blocage immédiat des prix à la pompe, le temps d’une décélération des cours mondiaux.

Plus structurellement, le gouvernement français doit diminuer le montant des taxes sur le carburant à la pompe et compenser le manque à gagner par une augmentation de la taxation des grandes compagnies pétrolières et gazières.