Communiqués

Communiqué de Philippe Murer

Communiqué de Philippe Murer,

Économiste 

L’évasion fiscale vers le Luxembourg du patron de Publicis démontre l’inefficacité des cadeaux faits aux plus riches par Macron et une certaine ingratitude !

Le patron de Publicis, Maurice Levy, a été fort bien récompensé pour son succès à la tête de l’entreprise privée. Il a touché des millions d’euros de bonus et détient 2% du capital de Publicis représentant environ 275 millions d’euros. Il vient de transférer la moitié de ses actions au Luxembourg, ce paradis fiscal blotti au cœur de l’Union Européenne, afin d’éviter de payer des impôts en France.

 

En sus de la suppression de l’ISF pour les actions et valeurs mobilières, le président Macron avait fait baisser drastiquement la taxe sur les dividendes à 30% afin de favoriser l’investissement en France. Le geste de Maurice Levy démontre qu’il n’en est rien. Tant que les impôts seront supérieurs à zéro et que la loi et les diverses conventions fiscales le permettront, nombre des plus riches transféreront leur argent vers les paradis fiscaux tout en bénéficiant de tous les avantages de la France.

 

Ce fait divers financier démontre deux choses. La première est que la suppression de l’ISF sur les actions et la « flat tax » sur les dividendes sont bien un cadeau aux plus riches et ne permettront pas l’explosion de l’investissement en France. La seconde est que l’Union Européenne, en protégeant les paradis fiscaux comme le Luxembourg, nous empêche de combattre ces comportements inadmissibles de fuite des plus puissants devant l’impôt dû à la collectivité. Dès lors, ce sont ceux qui ne fuient pas, les Français des classes moyennes, qui supportent un fardeau fiscal démesuré.

 

Une grande agilité et une totale liberté d’action du gouvernement français c’est-à-dire la souveraineté nationale sont nécessaires pour en finir enfin avec cette plaie de l’évasion fiscale qui coûte 60 à 80 milliards chaque année soit l’équivalent de notre déficit public. Cela nécessite bien évidemment le Frexit.