Communiqués

Didier Guillaume à l’agriculture : le glyphosate a de beaux jours devant lui !

Communiqué de presse de Mireille d’Ornano
Députée française au Parlement européen
Référente nationale à l’Ecologie.

 

Les défenseurs de l’environnement ont beaucoup d’inquiétudes à nourrir après le remaniement gouvernemental qui vient d’avoir lieu.

 

La nomination récente de François de Rugy comme ministre de la Transition écologique et solidaire n’invitait pas à la confiance quant à la sincérité du gouvernement dans sa défense de l’environnement, et notamment dans sa lutte contre les pesticides. En effet, alors président de l’Assemblée nationale, François de Rugy avait organisé en mai dernier les conditions d’un vote négatif sur un amendement inscrivant dans la loi l’interdiction du glyphosate d’ici 3 ans.

 

La nomination aujourd’hui de Didier Guillaume comme ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ne sera pas de nature à nous rassurer. Tout laisse à penser que Didier Guillaume sera le même défenseur d’une agriculture productiviste et totalement soumise aux injonctions de Bruxelles que son prédécesseur. Il est notamment à déplorer que Didier Guillaume, alors sénateur de la Drôme, se soit prononcé contre un amendement similaire d’interdiction du glyphosate soumis au vote du Sénat en juillet 2018.

 

Le duo Hulot-Travert avait été une catastrophe dans la lutte contre les pesticides, le gouvernement s’étant honteusement soumis aux lobbies industriels, de l’aveu même de l’ancien ministre de l’environnement. Tout mène à croire aujourd’hui que le nouveau duo Rugy-Guillaume sera aussi inefficace pour résister aux injonctions européennes en matière de pesticides.

 

Les Patriotes rappellent qu’aucune politique écologique sérieuse ne sera possible tant que la France sera soumise à l’Union européenne, et que le frexit est une condition indispensable à l’évacuation des pesticides les plus dangereux de nos champs et de nos assiettes.