AnnoncesArticlesCommuniqués

Lettre ouverte de Florian Philippot aux retraités

pension de réversion

Lettre ouverte de Florian Philippot aux retraités

Chers compatriotes retraités

Vous avez donné beaucoup à la France et, pourtant, depuis des années, vous avez le sentiment d’en recevoir de moins en moins. Vous subissez le gel de vos pensions, l’alourdissement de l’impôt et des taxes (hausse de la CSG, suppression de la demi-part des veuves et des veufs), vous voyez les menaces qui pèsent sur les pensions de réversion, vous constatez comme tous les Français le recul du service public indispensable à la solidarité nationale, vous craignez pour un accès aux soins devenu plus aléatoire.

Le gouvernement d’Edouard Philippe, sous l’autorité d’Emmanuel Macron, pousse encore plus loin et à un rythme encore plus rapide ces attaques contre vos droits, votre bien-être et votre pouvoir d’achat. Les mesures annoncées ces jours-ci concernant le budget de la France pour 2019 sont très inquiétantes, en particulier la désindexation des pensions par rapport à l’inflation. Ainsi, l’an prochain, mais aussi en 2019 et en 2020 au moins, vos pensions n’augmenteront que de 0,3 % alors que la hausse des prix sera beaucoup plus importante, sûrement autour de 2 %. Le calcul est rapide : votre niveau de vie ne va plus seulement baisser, il va dégringoler.

Vous n’êtes pas les seuls de nos compatriotes à être frappés par ces mesures budgétaires. Toute la société française est attaquée mais vous l’êtes plus violemment et plus constamment que les autres. La pression sur les retraités s’accroît parce qu’il faut faire toujours plus d’austérité et obéir encore plus servilement aux exigences de Bruxelles.

Je vous écris pour vous dire une chose simple : il n’y a pas de prospérité sans souveraineté nationale. Je le sais, la sortie de la France de l’Union européenne inquiète certains d’entre vous. Pendant longtemps, vous étiez plus réticents que les autres catégories de la population française devant cette question fondamentale. Mais vous devez comprendre que cette décision devra obligatoirement être prise si nous souhaitons retrouver les voies de la prospérité. En effet, Emmanuel Macron, comme ses prédécesseurs, n’est qu’un exécutant. Il applique la politique d’austérité que l’Union européenne exige de lui. Une politique qui bénéficie à quelques-uns, remplit d’aise les plus riches, sert les intérêts du système financier, au détriment du peuple.

Les travailleurs ont été attaqués, ils le sont encore ; les familles ont été prises pour cibles, et cela continue ; les jeunes sont précarisés, et désormais ce sont vous, les retraités, qui êtes dans le collimateur de l’Union européenne et des gouvernements qui obéissent à ses injonctions, ses directives et ses Traités.

Ces attaques ne vont pas s’arrêter, elles vont au contraire s’accentuer. Le gouvernement prétend avoir fait le choix de « récompenser » le travail pour justifier de s’en prendre aux pensions de retraite des Français : quelle hypocrisie ! Car qu’est-ce qu’une pension de retraite sinon la contrepartie méritée de décennies de travail et de labeur ?

C’est toute la solidarité nationale, l’essence même de la fraternité, qui est remise en cause par notre appartenance à l’UE. Ce sont aussi nos services publics, la santé, la sécurité, les transports, la Poste, les EHPAD, qui sont progressivement détruits au profit du tout-libéral. Le modèle de société pour lequel vous vous êtes battus vole aujourd’hui en éclats. L’Union européenne cherche à lui substituer un autre modèle, fondé sur l’égoïsme, où la compétition sauvage entre les individus aboutira inévitablement à l’exclusion des plus fragiles et au creusement des inégalités.

Ne croyez pas ceux qui veulent vous faire croire qu’un simple changement de majorité gouvernementale suffirait à changer la donne : l’expérience vous prouve que c’est faux. N’importe quel gouvernement soumis à l’Union européenne mènera la même politique.

Ne croyez pas non plus les prophètes de malheur, qui prédisent d’apocalypse ou le retour des guerres si nous quittons l’UE. Il ne s’agit que d’intimidations mensongères pour vous pousser à accepter votre sort et s’assurer que jamais rien ne change dans notre pays.

Nous devons rebâtir une société française qui respecte chacun, et notamment ses retraités. Nous pouvons tisser de nouveaux liens de solidarité et assurer à chacun prospérité et liberté.

C’est possible, à condition d’être libres de le faire et de sortir de la logique de l’austérité, c’est à dire de sortir de l’Union européenne.

C’est la seule voie républicaine, fraternelle et paisible possible. La seule capable de sauver notre système de protection sociale et nos retraites de la cupidité des puissants.

Un seul mouvement politique se bat à l’Assemblée nationale et au Parlement européen pour cela : Les Patriotes. Un mouvement qui rassemble des Français de toutes origines politiques et de toutes générations. Un mouvement parfaitement crédible et républicain. N’hésitez pas à nous découvrir, à nous rejoindre, à nous soutenir et à vous battre avec nous pour la France, votre avenir et l’avenir des prochaines générations !

Florian Philippot