Communiqués

Incendies criminels de gendarmeries : le laxisme doit cesser.

Communiqué de presse de Mireille d’Ornano

Référente départementale Les Patriotes en Isère,
Députée française au Parlement européen.
 

 

5 semaines à peine après l’incendie dévastateur qui avait frappé la caserne du groupement de gendarmerie de l’Isère à Grenoble, voici que les gendarmes de l’Isère subissent un nouvel incendie criminel, cette fois-ci à Meylan.

 

Les conséquences de cet acte odieux auraient pu être dramatiques, et auraient pu mettre en danger la vie des gendarmes et de leurs familles.

 

Je salue l’efficacité des pompiers et affirme toute ma solidarité, ainsi que celle de mon mouvement politique, Les Patriotes, à nos gendarmes et à leurs familles. Il est très grave de s’en prendre à nos valeureux militaires, qui mettent leur vie au service de notre protection.

 

Tout laisse à penser que les responsables de ce crime odieux pourraient être la même mouvance d’extrême gauche qui a déjà attaqué à Grenoble. Cette mouvance est particulièrement bien implantée en Isère, et c’est maintenant l’escalade dans la violence que la population redoute légitimement. L’enquête confiée à la Section de recherches de Grenoble devra se faire dans une particulière diligence afin d’éviter que ces individus ne frappent à nouveau.

 

Plus largement, il convient que l’Etat et la Justice fassent preuve d’une sévérité bien plus grande à l’encontre de ces activistes, dont nombre des organisations sont bien identifiées et qui continuent pourtant à sévir, profitant d’une forme de laxisme insupportable de la part des autorités.

 

Accaparés par la lutte contre le terrorisme islamiste, nos services de renseignements et nos forces de l’ordre manquent cruellement de moyens pour contrer cette violence inacceptable. Le gouvernement de M. Macron doit immédiatement en renforcer les effectifs et tout mettre en œuvre pour leur permettre d’agir avec efficacité, en Isère, et partout en France.