Communiqués

La France doit conserver pour elle et pour le monde son siège au Conseil de sécurité de l’ONU

Communiqué de presse de Bertrand Dutheil de La Rochère
Référent Les Patriotes pour la Politique étrangère
 
Le bruit court avec insistance, un diplomate allemand s’en est même déjà réjoui : Emmanuel Macron s’apprêterait à brader le siège de membre permanent que la France détient au Conseil de sécurité des Nations-Unies. Serait-il transféré à l’Union européenne ? Serait-il partagé avec l’Allemagne ? Peu importe : dans tous les cas, la France serait sacrifiée, la France serait dépouillée, la France serait abaissée !
 
Voilà plus de quarante ans que trop de gouvernements français se sont ingéniés à déconstruire la grandeur française au nom de la construction européenne. Après avoir démantelé son industrie, après s’être attaqués à son agriculture, désormais ils s’en prennent aux instruments de sa souveraineté. Ce siège de membre permanent permet à notre pays de faire entendre sa voix dans le monde. Et ce n’est pas une vaine illusion. Chacun se souvient, par exemple, de notre lucide prise de position contre l’invasion de l’Irak en 2003. Et puis, l’étape d’après s’esquisse déjà : la presse allemande demande un droit de regard sur notre force de dissuasion nucléaire.
 
Les Patriotes savent que la puissance de la France est un tout, tant économique que politique. Nous avons besoin de tous nos outils. L’abandon de cette position serait un signe du renoncement à exister, une trahison existentielle, tout en étant une conséquence logique de l’irréformable piège européen dans lequel notre pays est englué. Seul le Frexit nous permettra de nous en sortir. Un premier pas pourra être fait en votant en mai prochain pour la liste menée par Florian Philippot.