ArticlesCommuniqués

Libéralisation du train : attention danger !

Communiqué de presse de Florian Philippot
Président des Patriotes

Libéralisation du train : attention danger

Le rapport de l’Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire (EPSF) qui relève des centaines « d’anomalies » de sécurité sur le réseau ferré français doit alerter. Les accidents ferroviaires peuvent être particulièrement meurtriers, et dans tous les cas un mauvais entretien du réseau dégrade la qualité de service, allonge les retards, multiplie les incidents.

Or la sécurité n’est pas compatible avec la libéralisation. Libéraliser, c’est désorganiser un monopole naturel comme l’est de fait un chemin de fer. Libéraliser, c’est passer d’une logique de service public national à une logique de concurrence et de profit, qui ne s’embarrasse guère des investissements souvent très lourds inhérents à une mission de service public.

L’exemple ferroviaire britannique des années 1990 nous l’a montré : introduire la logique financière partout peut coûter très cher en vies humaines et à terme s’avérer plus coûteux pour les finances publiques à l’heure de la nécessaire remise à niveau du réseau…

Les Patriotes demandent à l’Etat de prendre très au sérieux le rapport de l’EPSF et de prendre ses responsabilités en décidant contre l’Union Européenne la fin de la libéralisation du rail. La SNCF est un bel acteur national, ne laissons pas les vautours de la finance tout gâcher et jouer avec notre avenir !