Communiqués

Non à l’annexion déguisée d’Afrine par les Turcs

Communiqué de presse de Bertrand Dutheil de La Rochère

Référent national Les Patriotes à la Politique étrangère,
 

En hissant leur drapeau sur Afrine, les Turcs ont montré leur intention : annexer une partie de la Syrie au mépris du droit international et du respect des frontières reconnues par traités. Certes, comme dans la partie septentrionale de Chypre, ils laisseront à quelques supplétifs les apparences du pouvoir. Mais la réalité sera la mise en œuvre de leur triple objectif. D’abord, une fois de plus, écraser le peuple kurde. Ensuite, se servir des terroristes islamistes comme des auxiliaires pour accomplir de basses missions. Enfin, remettre en cause les conséquences de la disparition de l’Empire ottoman pour redonner à la Turquie son rôle dirigeant de l’islam sunnite.

 

Cette violation des principes fondamentaux du droit international est le fait d’un pays membre de l’OTAN. Le silence des autres membres de cette organisation, à commencer par les États-Unis, mais aussi la France, montre leur accord, sinon leur complicité. Le Moyen-Orient est déjà une région du monde suffisamment troublée pour ne pas y ajouter de nouveaux sujets de crises graves. Pour commencer à atténuer les tensions, il faut au contraire y respecter des principes juridiques de base. D’une part, la souveraineté de tous les États dans des frontières sûres et reconnues doit être assurée. D’autre part, les droits des minorités ethniques ou religieuses doivent être garantis.

 

Les Patriotes plaident pour que soit réunie une conférence internationale cherchant à établir le cadre d’une paix durable au Moyen-Orient. Au lieu de s’aligner sur les fauteurs de troubles, la France devrait exprimer une diplomatie de sagesse. Même seule, elle en a les moyens. Encore faudrait-il que ses dirigeants en aient la volonté politique.