Agir concrètement pour les policiers et les gendarmes.

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.

 

Depuis le début de l’année, 47 policiers et 16 gendarmes se sont suicidés. Chiffre terrible, glaçant, en hausse par rapport à 2016.

 

La rencontre aujourd’hui entre le ministre de l’Intérieur et leurs syndicats ne doit pas être inutile. Des décisions concrètes doivent en sortir :

 

Les Patriotes demandent un plan de recrutement conséquent dans la police et la gendarmerie, toujours affectées par la saignée des effectifs sous Nicolas Sarkozy ;
 

– nous demandons que l’accent soit mis en parallèle sur une amélioration des conditions de travail des forces de l’ordre (respect des temps de repos, en particulier dans le contexte actuel de lutte anti-terroriste) et une réhabilitation matérielle générale des commissariats et gendarmeries les plus vétustes ;
 

– les violences contre les policiers et les gendarmes doivent faire l’objet de sanctions beaucoup plus dissuasives et la fermeté de la justice doit être exemplaire.
 

Le respect n’est pas un vain mot. C’est d’abord et avant tout ce respect qu’attendent ceux qui nous protègent au quotidien. Le gouvernement doit être le premier à montrer l’exemple.

Couverture réseau : le gouvernement recule gravement

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de presse d’Antoine Berranger
Référent Adjoint Les Patriotes Loire-Atlantique.

 

Le gouvernement se gargarisait cet été d’avoir eu un discours fort et intransigeant envers les opérateurs pour leur faire respecter leur devoir de couverture du territoire national. Changement radical de posture au Salon des maires : M. Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, nous dit maintenant que les « opérateurs sont en avance sur le déploiement » et que « c’est la perception des français qui doit changer »…

 

Dans la foulée, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) présentait son site monreseaumobile.fr, carte interactive du territoire permettant de voir l’état de la couverture mobile, les cartes étant fournies… par les opérateurs ! Prenant M. Denormandie au mot, cette autorité s’occupe bien plus de réguler l’opinion publique que de contrôler les avancées des opérateurs, ces cartes étant globalement fausses, ce que chacun pourra constater en les confrontant à son expérience.

 

Les Patriotes demandent la création d’une application mobile qui permettrait très simplement d’établir une carte collaborative représentant l’état réel de la couverture mobile en France. L’État, dont il est malheureux qu’il abandonne des prérogatives stratégiques à des sociétés privées, doit tout du moins conserver des outils de contrôle relativement à la couverture 4G, palliatif aux zones non desservies par le très haut débit.