Retraités, rejoignez les cortèges du 15 mars pour votre pouvoir d’achat !

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de presse des Patriotes

 

Les Patriotes appellent les retraités à rejoindre massivement les manifestations qui auront lieu en France le 15 mars contre la baisse continue de leur pouvoir d’achat.

Ils estiment insupportable le sort réservé aux retraités dans notre pays, entre hausse non compensée de la CSG pour nombre d’entre eux, gel des pensions, ajout de nouvelles taxes ces dernières années et dégradation des services publics.
 

Les retraités français sont victimes de la soumission de nos gouvernements, celui de M.Macron ne faisant pas exception, à l’Union Européenne : austérité massive, libéralisation du service public, augmentation continue des taxes.

 

Ils ne doivent plus craindre une politique économique et sociale patriote via une reprise en main de notre pays par lui-même, hors de l’UE. Celle-ci bénéficiera aux retraités les plus modestes et aux classes moyennes car il est évident qu’on ne peut pas dignement traiter nos anciens dans un pays qui s’appauvrit.

 

Dans l’immédiat nous demandons une revalorisation de 200 euros des petites retraites.

 

Politique carcérale : Macron dans la continuité laxiste de ses prédécesseurs

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.

 

Le discours d’Emmanuel Macron prononcé aujourd’hui à Agen sur sa politique carcérale s’inscrit dans la continuité des politiques laxistes mises en œuvre par tous les gouvernements précédents.

 

Les quelques vagues mesures annoncées, pour certaines déjà mises en pratique comme l’exécution des « petites peines » hors de la prison, ne sont donc pas à la hauteur des attentes des Français pour plus de fermeté, pas plus qu’elles ne sont de nature à résoudre le problème très grave de la surpopulation carcérale et du manque de places dans les prisons françaises.

 

La vérité c’est que Monsieur Macron, tenu par les exigences d’austérité de Bruxelles et par une certaine idéologie, n’a aucunement l’intention de mettre les moyens dont la Justice et la pénitentiaire ont cruellement besoin.

 

C’est pourquoi, comme ses prédécesseurs, il tente de magouiller les peines et leur nature.

 

Le président Macron est donc totalement passé à côté des vrais enjeux.

 

Ce dont la France a besoin c’est d’un investissement massif en vue de créer 40 000 places de prisons supplémentaires, objectif qui ne ferait jamais que mettre notre pays dans la moyenne des pays comparables en terme de ratio place/habitant. C’est à cette condition seulement que les peines pourront être pleinement exécutées, soit le minimum que les Français sont en droit d’attendre de leur Justice.

Rétorsions commerciales envers les Etats-Unis : la France n’a aucun intérêt à protéger l’Allemagne en restant dans l’Union Européenne.

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de presse des Patriotes

 

Les Etats-Unis sont sur le point de prendre des mesures de taxation sur les importations d’acier et d’aluminium après en avoir pris sur les importations de machines à laver et les cellules de panneaux photovoltaïques.

 

L’Union Européenne menace les Etats-Unis de droits de douane sur les jeans, chemises, cosmétiques, motos, bateaux de plaisance, jus d’orange, bourbon, maïs et d’autres produits de l’agriculture.

 

On rappellera que le déficit commercial des Etats-Unis vis-à-vis de l’Union Européenne s’est encore aggravé, passant de 113 milliards en 2016 à 121 milliards d’euros en 2017. La moitié environ de ce déficit provient des échanges avec l’Allemagne.

 

De manière générale, certains pays subissent des déficits commerciaux majeurs qui les appauvrissent, comme la France ou les Etats-Unis, quand d’autres engrangent des excédents très importants, comme la Chine ou l’Allemagne. Ces situations sont intenables : qui peut demander à un pays de supporter un lent mais constant appauvrissement sur le long terme ?

 

Parce que chaque pays a le droit de se développer de façon durable, tout doit être fait pour qu’aucun pays n’ait d’excédent commercial significatif et réciproquement, qu’aucun pays ne subisse de déficit commercial important. Cela passera par un niveau de parité des monnaies qui soit juste pour chaque pays et des droits de douane adaptés.

 

Les avantages en seront nombreux pour la France tout comme pour les Etats-Unis : il y aura une relocalisation des productions dans les pays déficitaires, et les pays aujourd’hui excédentaires devront relancer leur croissance avec une politique intérieure adaptée plutôt que d’aspirer la croissance de leurs partenaires. C’est tout l’avantage du protectionnisme intelligent : chacun devient responsable de sa propre croissance et ne peut agir en parasite du système international. Cette relocalisation progressive des productions aura un autre avantage : elle permettra de faire baisser les flux exponentiels des marchandises sur toute la planète qui sont une menace pour l’environnement.

 

Dans ce début de rééquilibrage commercial, le piège pour la France serait de rester dans l’Union Européenne. En effet, les mesures commerciales américaines visent essentiellement l’excédent allemand. L’Union Européenne permet à l’Allemagne de se cacher derrière les autres pays ; pour la France, rester dans l’Union Européenne revient à prendre des coups pour les autres. Ce n’est à l’évidence pas du tout dans l’intérêt du peuple français. Un Frexit devient donc de plus en plus urgent.