Résoudre la crise migratoire avec des solutions patriotes

Publié Publié dans Vidéos

L’immigration massive est un drame mais ce n’est pas une fatalité. Nous pouvons empêcher que la Méditerranée se transforme en cimetière et que prolifèrent des bidonvilles insalubres dominés par les mafias les plus épouvantables. Nous le pouvons et nous le devons. Comment ?

D’abord, il faut agir en France pour cesser de donner de faux espoirs aux personnes tentées par un voyage à haut risque. Il faut donc que la France se libère de la tutelle de l’Union européenne, puisque celle-ci défend toujours et partout une politique d’immigration massive, et retrouve la maîtrise de ses frontières. L’asile doit être accordé sur des critères précis et les déboutés doivent être systématiquement renvoyés. Il faut modifier le droit d’asile pour que les demandes soient traitées dans nos ambassades et consulats. Plus nous construisons de centres pour accueillir les clandestins et plus nous donnons des arguments aux passeurs qui les encouragent à tenter l’aventure. C’est une situation sans fin, de plus en plus ingérable, qui ne profite qu’aux trafiquants de chair humaine. Nous devons changer d’approche.

L’autre action à entreprendre est d’améliorer la situation dans les pays d’origine. La priorité doit être de veiller à ce que les camps de réfugiés dans les zones proches des conflits soient décents. Les réfugiés de guerre doivent y trouver les moyens de vivre dignement pendant que la diplomatie mondiale s’active pour régler les conflits et élaborer des solutions politiques à long terme. Nous ne devons plus laisser les guerres s’enliser et encore moins contribuer à leur enlisement. Nous devons privilégier des régimes politiques stables et cesser de plonger des régions entières dans le chaos. La politique de co-développement est un autre aspect essentiel : elle doit se concentrer sur des projets concrets et utiles, comme le plan d’électrification de l’Afrique de Jean-Louis Borloo. Ce beau projet fait partie de ceux qui donneront à la jeunesse africaine les moyens de se construire un avenir prospère sur place.

Ensemble, avec une politique patriote, nous pouvons bâtir un avenir meilleur pour chacun !

Florian Philippot

Fermeture de réacteurs nucléaires : Nicolas Hulot dans la démagogie la plus crasse

Publié Publié dans Communiqués

Communiqué de Florian Philippot, Président de l’association Les Patriotes et Vice-président du Front National

L’annonce par le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, de la fermeture possible de 17 réacteurs nucléaires d’ici 2025 est une folie aussi démagogique que dangereuse.

En effet, les centrales nucléaires françaises assurent à notre pays une autonomie énergétique des plus précieuses et permettent aux Français de bénéficier d’une électricité parmi les moins chères en Europe.

Fermer autant de réacteurs en un temps aussi court est donc particulièrement irresponsable et se fera soit au détriment du pouvoir d’achat des Français, soit au détriment de la planète, soit les deux, s’il s’agit d’importer de l’électricité en provenance des centrales à charbon allemandes par exemple.

Si l’on peut s’entendre sur une diminution très progressive de la part du nucléaire dans notre production énergétique, et à condition de trouver une énergie propre et française de substitution, les centrales françaises ont pour l’heure besoin d’investissements importants de l’État pour sécuriser et pérenniser leurs installations, pas d’un retrait aussi brutal.

Après avoir capitulé en rase campagne devant l’Union européenne sur la question des perturbateurs endocriniens, l’on se demande si Nicolas Hulot ne cherche pas tout simplement à se rattraper auprès des écologistes les plus extrémistes, par une attitude anti-nucléaire particulièrement dogmatique et contraire à nos intérêts.

Qu’est-ce que Les Patriotes ?

Publié Publié dans Communiqués
Voilà quelques semaines que notre association Les Patriotes a été lancée, et nous pouvons d’ores et déjà nous réjouir d’un incontestable succès. Les adhérents sont nombreux. Notre initiative suscite un intérêt indéniable, probablement parce qu’elle répond à des questions essentielles : comment renouveler le projet politique patriote, comment le définir dans ce qu’il a de plus positif, comment aider à la nécessaire et bienvenue refondation du principal mouvement politique patriote : le Front National, chantier annoncé et voulu par Marine Le Pen ?

 

Les Patriotes sont-ils de droite, sont-ils de gauche ? Par définition les patriotes n’ont qu’un seul parti : leur Patrie. Ils ne peuvent donc pas être d’un camp ou d’un autre. Au contraire, ils sont là pour rassembler les Français sur une idée, la France, et non pour les diviser ou les entretenir dans des clivages désuets.

 

Les Patriotes ont-ils un adversaire sur la scène politique ? Incontestablement Emmanuel Macron, qui souhaite mettre notre pays sous intraveineuse bruxelloise : austérité renforcée, vulnérabilité accrue, multiculturalisme et immigration débridés, perte de souveraineté et donc recul de la démocratie.
Nous savons parfaitement quel Système nous combattons, car il est au pouvoir depuis des décennies.

 

Mais nous devons aussi expliquer, sans doute mieux expliquer, ce que nous voulons, ce vers quoi nous souhaitons aller. Nous devons être capables de faire comprendre à quel point le patriotisme est un projet moderne et enthousiasmant pour notre pays.

 

Définir les contours du projet de société patriote, voilà une des missions essentielles de notre association. Réfléchir sur la France qui vient, celle de 2017, mais aussi celle de 2025 et de 2040, c’est notre devoir. Et nous aurons à cœur de vous associer pleinement à cet exercice citoyen dans les semaines qui viennent, en utilisant pour cela tous les outils les plus modernes et les plus interactifs.

 

Les Patriotes sont-ils les spécialistes d’un thème ? Non, ils sont les amoureux de la France, et à ce titre ont le devoir de s’intéresser à l’ensemble des sujets de préoccupation de nos compatriotes. Tout nous intéresse : la question de la souveraineté et de l’Etat bien sûr, car il n’y a pas de politique sans souveraineté nationale et sans Etat debout. Mais les questions régaliennes, d’identité nous passionnent aussi, au moment où le rouleau compresseur de la mondialisation sauvage veut tout aplanir, tout écraser, tout uniformiser. La politique à mener face au chômage, aux petites retraites, à la précarité, aux inégalités entre les hommes et les femmes constitue un point central de nos réflexions à venir, comme l’écologie, la santé, l’école, l’université, les services publics, l’agriculture, la politique étrangère ou le co-développement.

 

Les Patriotes ne sont pas qu’une communauté sur le Web. Des événements seront organisés dans nos départements, qui permettront aux uns et aux autres de se connaître et de travailler ensemble à la victoire.

 

Pour la République et pour la France, vive les Patriotes !

 

Florian Philippot,
Président fondateur de l’association Les Patriotes

 


 

 

L’association Les Patriotes, ce sont déjà plus de 2000 adhérents. Nous comptons sur vous pour faire adhérer vos proches et consolider cette belle dynamique !

 

Son président fondateur est Florian Philippot, vice-président du Front National et député français au parlement européen.