Communiqués

Plan anti-pauvreté : Macron présente ses rustines aux Français après avoir crevé le pneu de notre État-Providence.

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen
Président des Patriotes

 

 
Emmanuel Macron a présenté ce matin son « plan anti-pauvreté », très en-dessous des défis immenses qui se posent aujourd’hui à notre pays.
 
En effet, ce « plan » ne remet aucunement en cause le modèle économique ultra-libéral encouragé par l’Union européenne, à l’origine d’une explosion de la précarité dans notre pays. Ainsi, après avoir crevé le pneu de notre État-Providence, Macron vient présenter ses rustines aux Français, mais personne ne sera dupe.
 
Ce « plan anti-pauvreté », qui contient en réalité un certain nombre de mesures déjà prévues, est d’un niveau très inférieur sur quatre ans à la somme des cadeaux annuels faits aux plus riches par la politique fiscale scandaleuse d’Emmanuel Macron (refonte de l’ISF, Flat-Tax, suppression de l’Exit-Tax, etc.). De même, le Président des riches n’entend pas revenir sur la baisse des APL ou l’effondrement des retraites qui envoie vers la pauvreté des millions de Français qui étaient encore il y a peu dans la classe moyenne. L’affichage du jour n’est donc qu’un exercice de communication de plus, un plan marketing qui ne masquera pas la réalité d’une politique aussi injuste qu’inefficace.

 

Les Patriotes appellent à lutter de manière structurelle contre la pauvreté en changeant de modèle économique pour retrouver de la croissance et donc de l’emploi, seule voie durable pour sortir de la pauvreté. Tous les efforts doivent être mis sur la création massive d’emplois pour que tout le monde puisse vivre avec un revenu décent. Cette politique globale impose nécessairement de sortir de l’Union européenne (le Frexit) pour notamment retrouver une monnaie nationale adaptée à notre économie, donc de la compétitivité ; lancer de grands projets d’avenir via à un État stratège visionnaire ; et protéger nos entreprises de la concurrence déloyale internationale grâce au protectionnisme intelligent. C’est également par le Frexit que nous pourrons réduire les inégalités, en redéployant des services publics efficaces accessibles à tous et dans tous les territoires.
 
Enfin, Les Patriotes rappellent leur exigence d’une forte hausse des salaires, par une augmentation de 25 % du SMIC sur 5 ans, en contrepartie de la mise en place du patriotisme économique en faveur de nos entreprises.