Communiqués

Plan Santé : Macron renforce la logique comptable au détriment de la santé des Français.

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen
Président des Patriotes

 

Le plan « Ma Santé 2022 » présenté aujourd’hui par Emmanuel Macron est, comme son plan anti-pauvreté, un artifice de communication dépourvu de toute ambition et de moyens véritables. Rien dans ce plan n’est en effet de nature à résoudre, structurellement, la situation de crises multiples que connaît notre système de santé : déserts médicaux, encombrement des urgences, manque de moyens, surcharge de travail, déremboursement des soins, etc. Au contraire, en renforçant la logique comptable au détriment de la santé, Macron risque d’aggraver toutes ces difficultés, notamment en matière d’accès aux soins et de maintien des structures hospitalières dans tous les territoires.

 

Cette logique comptable se comprend immédiatement lorsque le président de la République ose déclarer que notre système de santé ne « souffre pas d’un sous-financement », alors que les hôpitaux agonisent littéralement sous les effets de l’austérité. Elle est un signe de plus que le président Macron est coupé des réalités concrètes que vivent les Français.

 

En outre, si Les Patriotes demandaient instamment le desserrement du numerus clausus, ils s’interrogent sur l’annonce de sa suppression totale et son remplacement par un système où la sélection risque davantage d’être décidée par les moyens limités des universités que par le niveau des étudiants et les besoins du pays.

 

De manière générale, ce plan santé passe à côté des vrais enjeux. Pour lutter contre les déserts médicaux, première urgence, Les Patriotes demandent la fin de la liberté totale d’installation des médecins, comme cela est déjà le cas pour d’autres professions médicales, de telle sorte que pendant au moins 5 ans, tous les nouveaux médecins aient l’obligation d’exercer dans un désert médical. Par ailleurs, il faut rompre avec l’austérité qui provoque des ravages à l’hôpital et dans les EHPAD, où le personnel soignant et les patients souffrent de conditions de vie et de travail parfois indignes.

 

Enfin, Les Patriotes estiment que le paquet aurait dû être mis sur la prévention, grande absente de ce plan « Ma Santé 2022 ». Il y a urgence à connecter les enjeux environnementaux et les enjeux de santé publique. Bien manger, bien respirer, bien vivre, sont les premières conditions pour une population en bonne santé permettant, à terme, des économies considérables pour notre système de santé. Cela passe notamment par l’interdiction des produits chimiques dangereux tels que le glyphosate, et les aliments OGM.