Communiqués

Privatisation intégrale d’ADP : le gouvernement en passe de commettre une nouvelle erreur historique.

Communiqué de presse de Florian Philippot

Député français au Parlement européen
Président des Patriotes

 

Alors que des informations parues dans la presse faisaient état des pressions de potentiels futurs investisseurs (privés et/ou étrangers) pour que l’État cède l’intégralité de ses parts dans ADP, le gouvernement est resté totalement silencieux, accréditant cette hypothèse désastreuse.

 

La privatisation d’ADP, déjà scandaleuse en soi, s’annonce désormais comme une nouvelle erreur historique. Ne tirant aucune leçon de l’échec de la privatisation de certains aéroports régionaux comme celui de Toulouse, Macron s’obstine à vouloir brader des actifs ô combien stratégiques pour la France et rentables pour les caisses de l’État.

 

Pour cette double raison, et parce qu’il s’agit d’un monopole de fait, les aéroports de Paris doivent rester dans le giron public.

 

Il est intolérable que les Français soient ainsi spoliés de ce qui leur appartient ; ADP n’étant que la dernière victime d’une longue série de privatisations révoltantes. Les Patriotes soutiennent que les grandes infrastructures économiques (aéroports, ports, rails, routes, centrales, barrages, etc.) doivent rester sous la propriété et la gestion de la puissance publique. Il en va de notre sécurité, mais aussi de la pérennité d’un certain modèle français, qui a fait la réussite de notre pays, et qui se trouve aujourd’hui menacé de disparition par les politiques ultra-libérales et d’austérité de l’Union européenne.