Communiqués

Réaction de Florian Philippot à la conférence de presse du président de la République

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen
Président des Patriotes

 
La conférence de presse du président Macron s’est révélée un formidable exercice de brassage de vent, doublé d’une insupportable auto-satisfaction qui montre que le président de la République n’a pas pris la mesure de l’exaspération des Français.
 
Sur le fond, Emmanuel Macron n’a pour ainsi dire rien annoncé. Rien qui soit de nature à changer le quotidien des Français.
 
Assez logiquement, tous les espoirs de changement se sont heurtés au mur de l’Europe : pas de hausse du SMIC ni des retraites, pas de RIC, pas de relance des services publics, pas de révolution écologique, etc. La démonstration était flagrante ce soir que notre appartenance à l’Union européenne empêche toute modification des politiques économiques, sociales ou environnementales.
 
À l’inverse, les poncifs habituels sur la « souveraineté européenne », les « frontières européennes » ou les « taxes européennes » ont été déroulés.
 
Derrière ce néant, des orientations inquiétantes ont malgré tout été esquissées par le président, notamment sur l’organisation de l’État. L’annonce d’un « nouvel acte de la décentralisation », alors que les Français réclament plus d’égalité entre les territoires, ou celle de la « suppression des grands corps », alors que nos concitoyens sont attachés à la permanence d’un État fort, vont assurément dans la mauvaise direction.
 
Emmanuel Macron est donc passé totalement à côté de cette prise de parole pourtant très attendue. Son incapacité à entendre la colère des Français et son refus d’y répondre concrètement, par de vraies mesures en faveur du pouvoir d’achat ou de la démocratie, sont évidemment de nature à relancer la mobilisation plus que jamais légitime et nécessaire des Gilets Jaunes.