Communiqués

Remaniement : la disparition du secrétariat d’État au numérique sonne le glas d’une France apte à répondre aux enjeux du numérique.

Communiqué de presse de Cyril Martinez
Référent national Les Patriotes au Numérique et à l’Innovation.

 
Avec le remaniement, un changement significatif et inquiétant est intervenu : le poste de secrétaire d’État au numérique n’existe plus. Une décision qui parachève plus d’un an de compromission et de trahison de la part d’un président de la République qui promettait une « révolution technologique en France » lorsqu’il était candidat à la fonction suprême.
 
La France est désormais totalement désarmée face à la transition numérique. Si l’action du secrétaire d’État Mounir Mahjoubi était déjà hélas bien peu ambitieuse, cette décision finit d’enterrer toute volonté du gouvernement de faire de notre pays un véritable acteur mondial du numérique. En supprimant cette fonction qui lui donnait au moins l’apparence d’une volonté d’agir sur le sujet, Emmanuel Macron montre qu’il n’est pas à la hauteur des risques qu’encourt une France reléguée au second plan de la révolution numérique.
 
Les Patriotes ne cessent d’alerter sur tous les enjeux du numérique : l’Intelligence Artificielle, l’hégémonie des GAFAM, les enjeux écologiques liés à la surconsommation du numérique, le cyberterrorisme, etc.

 

La France doit prendre toute sa part pour se protéger, elle, l’environnement et ses citoyens, face au bouleversement économique et social en cours. Pour cela, le gouvernement doit impérativement prendre conscience de l’urgence numérique et se doter de toutes les armes nécessaires pour faire de la France un acteur mondial du numérique.