Communiqués

Le rêve ottoman du président Erdögan est un cauchemar pour la paix.

Communiqué de presse de Bertrand Dutheil de La Rochère

Référent national Les Patriotes à la Politique étrangère.

 

L’offensive turque en Syrie a pour objectif immédiat d’écraser une fois de plus les populations kurdes, quel que soit le pays où elles habitent. Mais elle a aussi pour finalité de permettre à la Turquie de se réintroduire au Moyen-Orient d’où elle a été chassée par la grande révolte arabe, il y a un siècle. Il apparaît de plus en plus nettement que le président Erdögan ne se veut pas le successeur d’Atatürk, le président de la Turquie démocratique et laïque, mais des sultans-califes ottomans.

 

Ce rêve hégémonique de retour en arrière ne peut que mettre le feu dans une région où déjà s’accumulent tant de problèmes gravissimes. En Turquie même, la remise en cause de la modernité laïque au profit d’un régime islamiste ne peut que susciter des inquiétudes. Elle aggrave la question alévie. Elle renforce la répression contre les Kurdes, qui ne sont pas des « Turcs des montagnes ». Elle se prolonge dans tous les pays d’Europe où vivent des ressortissants turcs encadrés par les services de la Diyanet, l’administration religieuse dont le siège est à Ankara.

 

Les Patriotes souhaitent l’ouverture, dans les meilleurs délais, d’une grande conférence internationale sur le Moyen-Orient. Il faut prendre en compte les conséquences du désastre que furent l’intervention américaine en Irak et une réactivité trop lente face aux succès islamistes en Syrie. Il faut contenir les rêveries ottomanes du président Erdögan et obtenir que la Turquie soit pacifiée. Il faut que tous les pays et toutes les communautés de la région puissent y trouver leur place dans la sûreté et la tranquillité. Sinon, une étincelle pourrait déclencher une catastrophe mondiale.