Communiqués

Site de Peugeot à Vesoul : régression sociale pour 3000 salariés à cause des ordonnances Macron.

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.

 

Le groupe PSA vient d’utiliser la procédure de « l’accord d’entreprise » prévue dans les ordonnances Macron pour augmenter le temps de travail des 3000 salariés du site de Vesoul de 8%, avec une hausse de salaires de seulement 3%. En d’autres termes, les salariés effectueront des heures supplémentaires pour environ un tiers de leur salaire horaire habituel, soit quatre euros de l’heure.

 

La majorité des syndicats ont signé cet accord d’entreprise, poussés par un chantage à l’emploi pudiquement appelé « mesures pour favoriser la compétitivité ». PSA n’en a pourtant pas besoin : l’entreprise est en pleine forme et a réalisé des bénéfices record de 1.9 Milliards d’euros en 2017. Il s’agit juste de donner plus aux actionnaires en tapant sur les salariés.

 

La concurrence déloyale sur le sol de l’Union Européenne et les ordonnances travail de Macron poussent à un dumping social sans fin, une régression permanente des conditions de travail et de vie des salariés. Ceci est aux antipodes de notre modèle et de notre vision de la société. Pour en finir avec ces pratiques détestables, il faut à la fois supprimer les ordonnances travail et sortir de l’Union Européenne.